Chez qui doser la vitamine D native ?

La vitamine D native (25-OH vitamine D) est dosée chez beaucoup trop de personnes.

La campagne « Choosing wisely » par l’intermédiaire de la Société Américaine de Pathologie Clinique (American Society for Clinical Pathology) dit:

don’t perform population based screening for 25-OH-vitamin D deficiency

Le dosage ne doit se faire que dans les populations à risque[1], à savoir les patients avec:

  • une maladie osseuse
  • un taux sanguin de calcium anormal
  • une malabsorption (maladie coeliaque, chirurgie de l’intestin grêle, médicaments anti-épileptiques…)
  • une maladie rénale chronique
  • une maladie hépatique

Nos collègues canadiens ont mis en pratique ce « choosing wisely ».[2] Avant la mise en pratique de ces recommandations, environ 310’000 dosages de la vitamine D native étaient demandés par année (soit 1 pour 14 canadiens de l’Alberta). Entre le 1er avril et le 31 décembre 2015, seulement 20’609 dosages ont été demandés, soit une réduction de 92 % et une économie de 3 millions de $ sur la période étudiée (4 millions de $ par année).

Capture d’écran 2016-05-30 à 21.18.38

A bon entendeur…

Voir aussi

Choosing wisely
Vitamine D: aspects pratiques
Les bienfaits de la vitamine D

Source

1. Hanley DA, Cranney A, Jones G, Whiting SJ, Leslie WD, Cole DEC, et al. Vitamin D in adult health and disease: a review and guideline statement from Osteoporosis Canada. CMAJ. Canadian Medical Association; 2010. pp. E610–8.

2. Ferrari R, Prosser C. Testing Vitamin D Levels and Choosing Wisely. JAMA Intern Med. 2016.

Image à la une

Étiquettes : , , ,

Catégories : Insuffisance rénale chronique, Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

S'abonner

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

4 commentaires sur “Chez qui doser la vitamine D native ?”

  1. 2 juin 2016 à 09:47 #

    J’apporte ma pierre à l’édifice :

    La carence en vitamine D : etiologies
    Exposition insuffisante aux UVB

    – Patient âgé : moins de 7 dehydrocholestérol cutané, déficit de conversion rénale en 1,25(OH)2 vitD, moins d’exposition aux UV : (facteur 4)

    – Peaux foncées : compétition de la mélanine avec le DHC : besoin de 10-50x plus d’exposition aux UVB
    Saison, latitude, moment de la journée, épaisseur de la couche d’ozone, durée et surface d’exposition

    – Protection solaire, habillement

    J'aime

    • 2 juin 2016 à 10:21 #

      Cher Aral,
      Pas vraiment en lien avec l’article, mais si vous teniez à le dire…
      Bien à vous

      J'aime

  2. 26 juillet 2016 à 14:03 #

    et surtout ceux qui ont un taux sanguin de calcium anormal

    J'aime

Trackbacks/Pingbacks

  1. De l’information, ils veulent de l’information néphrologique. | PerrUche en Automne - 9 octobre 2016

    […] français: Nephroblog bien sur, un nephrocosme (plus très actif alors qu’il commençait bien) et bien évidement […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :