Les crampes en dialyse

La crampe peut être définie comme une contraction soudaine, involontaire, passagère et douloureuse (surtout) d’une partie ou de la totalité d’un muscle.

Les crampes en dialyse

Les crampes musculaires compliquent fréquemment la dialyse des patients puisqu’elles surviennent chez 33 à 86% d’entre eux. Elles peuvent se présenter pendant la séance d’hémodialyse et/ou à distance de celle-ci (crampes nocturnes par exemple). Selon les cas, les crampes peuvent entraîner une douleur intense nécessitant l’interruption précoce de la dialyse. De ce fait, elles peuvent entraîner une sous-dialysance. Elles peuvent de plus avoir un retentissement sur la qualité de vie et le ressenti émotionnel (risque de dépression nerveuse).

Quelle en est la raison ?

Autant le dire tout de suite, la cause exacte des crampes musculaires n’est pas connue. Etant donné qu’elles se produisent plutôt en fin de dialyse, on les a imputées à un changement de la concentration (osmolalité) du sang et/ou à des modifications du volume extra-cellulaire. Un certain nombre de facteurs peut les favoriser : une contraction du volume extra-cellulaire (sorte de « déshydratation »), une hyponatrémie (manque de sel), une mauvaise oxygénation des tissus, une hypomagnésémie (manque de magnésium) ou un déficit en carnitine. Les deux premiers facteurs étant les plus fréquents, c’est sur ceux-là que l’on va agir en premier. Pour la contraction du volume-extracellulaire, on va proposer d’augmenter le poids sec. A noter que le fait de devoir enlever beaucoup de poids durant la dialyse est également un facteur favorisant. Pour le manque de sel, on peut changer la conductivité (teneur en sel) de la dialyse.

Quels muscles ?

Les crampes en dialyse touchent plus fréquemment les membres inférieurs. Elles peuvent cependant également se produire au niveau des muscles de la main, du bras et de l’abdomen. Elles sont plus fréquentes chez les patients âgés, diabétiques et anxieux.

Quel traitement ?

Le traitement vise deux buts distincts : diminuer la fréquence des crampes (voire les faire disparaître) et les soulager quand elles se produisent.

Comment diminuer la fréquence des crampes :

  • Minimiser la prise de poids inter-dialytique !
  • Prévenir les chutes de tension artérielle pendant la dialyse. Comme celles-ci peuvent accompagner ou précéder les crampes, les mesures visant à prévenir une hypotension vont également agir sur les crampes.
  • Augmenter la teneur en sel du dialysat. Cette mesure peut être à double tranchant car en augmentant la teneur en sel, cela stimule la soif et la prise de poids inter-dialytique va être plus importante.
  • Prescrire de la carnitine (carnitène®) en fin de dialyse. En effet, celle-ci étant éliminée par la dialyse et pouvant participer aux crampes, il semble logique de la remplacer.
  • Prescrire de la vitamine E.
  • Prescrire du magnésium. Le magnésium joue un rôle clé dans le métabolisme musculaire. Malheureusement, ce traitement, largement prescrit dans cette indication, s’accumule chez les patients en dialyse avec un risque de complications cardiaques. Il n’est, pour cela. que rarement prescrit et ceci sous étroite surveillance.
  • Le sulfate de quinine a longtemps été prescrit pour les crampes, mais en raison d’effets secondaires importants, est maintenant très rarement prescrit.
  • De nombreux autres médicaments ont été testé avec plus ou moins de succès. Dernièrement un traitement plus « exotique », le shakuyaku-kanzo-to (une herbe chinoise) semble être efficace, mais difficile à trouver !
  • Dans les traitements non médicamenteux, on peut citer le stretching qui consiste en étirements passifs des mollets plusieurs fois par jour.
  • Dans les remèdes de grand-mère, le savon de Marseille au fond du lit semble réduire les crampes. Malheureusement, le mécanisme avancé – à savoir l’apport de potassium par le savon – est contre-indiqué chez nos patients en dialyse déjà hyperkaliémique !

Conclusion

Malgré toutes les mesures préventives énumérées ci-dessus, les crampes peuvent malgré tout se produire (particulièrement chez les patients avec une prise de poids inter-dialytique importante !). Le traitement consistera à augmenter la pression artérielle si celle-ci est basse : arrêt du tirage, surélevation des pieds (position de Trendelenburg) et diminution du débit sanguin. Si cela ne suffit pas une perfusion de sel ou de sucre hypertonique est donnée pour augmenter l’osmolalité du sang. Un massage délicat du muscle endolori est toujours le bienvenu !!!

Source: journal di@lisez n°19 – http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/les-crampes-en-dialyse-de-quoi-s

Étiquettes : , ,

Catégories : Information patients, Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

S'abonner

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

15 commentaires sur “Les crampes en dialyse”

  1. Benstaali Nabila
    7 février 2011 à 06:22 #

    Seigneur!Ils souffrent trop ces hémodialysés!!

    J'aime

  2. bouzou
    7 février 2011 à 19:07 #

    Les crampes, j’ai donné il y a 20 ans lors de mes débuts en dialyse ! Il faut dire que c’était de l’hémodiafiltration et que la séance était de 3 heures (bien insuffisant lorsque l’on a un peu de poids à perdre ! Ce genre de crampes n’a rien à voir avec celle que tout à chacun peut ressentir parfois : j’ai souvent entendu des hurlements affreux de douleur lors de ces crises. Quelquefois dure à faire passer : arrêt des UF, injection de solution salée, massage à l’alcool…

    J'aime

  3. 7 février 2011 à 19:19 #

    Merci pour votre témoignage et votre dessin…

    J'aime

  4. nourr
    26 juillet 2011 à 22:05 #

    quelle souffrance!!

    J'aime

  5. meyrand
    20 juin 2015 à 10:05 #

    bonjour

    je suis d’accord avec vos commentaires mes crampes me viennent après la dialyse et sont terrible, je pense étant donné que je me dialyse chez moi tous les jours 2 heures que le poids sec en est la cause en effet il faut trouver un équilibre et ne pas hésiter a moins retirer de poids si ces grises sont régulières. et bien sur demander conseil a son nephro.

    Bon courage a tous les dialysés.

    J'aime

    • charoing
      31 août 2015 à 15:45 #

      bonjour je m’appelle patrice est suis nouveau dialysé depuis 8 mois , je voudrais vous donnez une info sur un patch 100 % naturel a base de plante que j’utilise en prevention des crampes en seance , mes stat sont de deux crampe en 8 mois associé a un traitement homeopatique a base de zyncrum et de cuprum , le resultat est vraiment bien d’autre patient commence a les utiliser aprés des essais concluant , si vous desirez des renseignement plus complet je me tiens a votre disposition mon mail chrispatpo@aol.com bon courage a tous les dialysé de france

      J'aime

  6. 19 juin 2016 à 11:16 #

    N’étant pas dialysé, je n’apporte pas un témoignage personnel, mais j’ai entendu dire que l’utilisation d’un compex durant la séance de dialyse était bon contre les crampes… si vous avez des retours d’expérience ou études la dessus je suis preneur.

    J'aime

    • 3 juillet 2016 à 07:39 #

      Cher Michael,
      Nous l’utilisons parfois avec des bons effets, mais nous n’avons pas fait d’étude et je n’ai pas connaissance de telles études.
      Bien à vous

      J'aime

  7. Thaissah
    24 août 2016 à 13:44 #

    Bonjour à tous,
    Je m’appelle Loriane, je suis dialysée depuis mars en vue d’une greffe rein/pancréas. Depuis, je ne passe plus une nuit sans crampes! Pour dormir, je dois avoir les jambes sur le sol froid et le ores dans le lit. Je n’en peux plus.
    Plusieurs fois par nuit, j’en pleur. Cette douleur est inhumaine, atroce. Les gens, en général comparent avec un crampe « classique ». Ça n’a rien a voir !! C’est pour cette raison que les personnes non-dialysées ont du mal à comprendre notre souffrance.
    Courage à tous🙂

    J'aime

  8. Jeffroy
    1 novembre 2016 à 23:31 #

    Bonjour, je suis dialysés depuis bientôt 2 ans au début de la dialyses la première année des crampes horrible pendant la dialyse obligé de diminuer l’UF, je précise que je suis cardaque opéré 2 fois à coeur ouvert, étant calme en général je dois dire que j’ai entendu beaucoup de patient crier avec des insultes etc. avec parfois des nausées que j’ai toujours la premiere heure de dialyses après la 2 me année les nausées j’arrive à les controler mais les infirmiers ne me donnent plus rien à boire pendant les 4 heures tous juste une collation je trouve c’est soin horrible depuis pour atténuer le bruit ambient de la dialyse je branche un casque sur mon téléphone et j’écoute la musique qui atténue le bruit de la salle. bon courage à tous les dialysés

    J'aime

Trackbacks/Pingbacks

  1. Tweets that mention Les crampes en dialyse « nephrohug -- Topsy.com - 7 février 2011

    […] This post was mentioned on Twitter by hopitaux unige, nephrohug. nephrohug said: Les crampes en dialyse: http://t.co/JMr3Uoe […]

    J'aime

  2. Qu’est-ce qui cause des crampes dans le syndrome néphrotique ? | NEPHROBLOG - 8 novembre 2013

    […] Quand le SN progresse jusqu’à la dialyse, les crampes peuvent être une complication de la dialyse. Voir Les crampes en dialyse […]

    J'aime

  3. Les crampes en hémodialyse | NEPHROHUG - 4 août 2015

    […] https://nephroblog.org/2011/02/07/les-crampes-en-dialyse/ […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :